Lumière sur l’exposition 5 Cities au Botanique


À l’occasion du dernier cours avant les vacances, nous sommes allés, avec les élèves de niveau 2, voir l’exposition « 5 Cities » sur William Klein, qui a en ce moment lieu au Botanique jusqu’au 5 février 2017.

William Klein

Une petite biographie : qui est William Klein

William Klein est un photographe français, d’origine américaine, né en 1928. Klein a révolutionné les codes de la photographie à son époque, où l’image était propre et soignée (ex. Cartier-Bresson) et le photographe se positionnait face à son sujet de manière objective. C’est ainsi que Klein, avec son premier livre « New York », a intégré la notion de subjectivité en photographie, par l’utilisation d’un objectif à grand angle qui le poussait à se rapprocher de ses sujets pour les photographier et, ainsi, entretenir un rapport différent avec eux. Il a également réalisé de nombreuses photos de mode, d’une façon également toute nouvelle : les jeunes femmes posent dans la rue, dans la ville, l’environnement et les gens qui les entoure prennent part entière à l’image.

5 villes

New York, Rome, Moscou, Tokyo et Paris sont les cinq villes que William Klein parcourt, documente, au travers de visages fatigués lors de manifestations, de mines défaites, de spectacles de rue. Il mitraille le grouillement intense qui a lieu dans ces villes, abordant le noir et blanc avec une certaine nouveauté : il instaure le noir et blanc contrasté et granuleux, qui révolutionne le genre et la photographie de l’époque. Il renonce à l’objectivité picturale pour intervenir complètement dans ses images : on ressent, lorsque les personnages regardent l’objectif, une intervention de Klein. Tantôt à l’aise et souriants, tantôt blessés de voir leur image volée, les gens photographiés par Klein nous communique une interaction entre eux et le photographe. Cette subjectivité nous donne, ainsi, des informations additionnelles sur les émotions qui parcourt la foule lors de l’événement photographié.

Les murs, peints en rouge, noir et blanc, accueillent des cadres au bord noir qui se succèdent les uns aux autres. Le fait d’avoir autant d’images sur un seul mur permet aussi de « participer » à l’événement, de se sentir une part entière de toute cette activité. Nous sommes à la fois spectateur et part entière de la foule.

Dans le fond de la salle d’exposition, une poutre derrière laquelle des sièges sont alignés en rang, dirigés vers un écran où les compositions picturales de Klein sont animées. Néons, enseignes lumineuses, Klein filme, en couleur, les lumières de la nuit qui s’animent. Hypnotisante, sa création tranche avec le reste de l’exposition et apporte une touche rafraîchissante qui néanmoins, nous pousse à penser que Klein fuyait les espaces vides (ce grouillement se retrouve également dans sa façon de filmer les éclairages de nuit).

Une exposition à voir avant le 5 février 2017 !

Infos pratiques

Jeudi 15.12.16 – Dimanche 05.02.17

Du mercredi au dimanche – 12:00 à 20:00

5,50€ tarif plein

4,50€ seniors, étudiants, groupes, enseignants, JAP

3,50€ Bota’carte, groupes scolaires, demandeurs d’emploi

Adresse

Rue Royale 236
1210 Bruxelles

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *